Janvier 2005: mon blog “JeNiqueSurMeetic” est en ligne.

Le blog « Je Nique Sur Meetic»

J’ai lancé mon blog « Je Nique Sur Meetic» en janvier 2005, bientôt rebaptisé « J.N.S.M – un blog socio-cul», n’ayant pas le droit d’employer le nom du site de rencontres concerné (Meetic). Dans mon livre, il est remplacé par « MeetNick ». Mais bon, y’a prescription, et tout le monde a compris de quel site il s’agissait!

Dans mon esprit, tout ceci n’était qu’une blague un peu potache. Pour le pseudo, l’évidence s’imposait : c’était Nick. La boucle était bouclée… Je voulais quelque chose de mémo-technique, drôle et un peu irrévérencieux.

Le blog, en plus d’être la compilation de mes aventures, permettait de donner la parole aux visiteurs qui laissaient des messages sur le Livre d’Or , et participaient à des Forums où plus de 500 personnes se sont inscrites pour discuter et échanger sur ces thèmes éternels – mais apparemment toujours problématiques en 2005 – que sont les relations hommes/femmes, le sexe, l’amour…

L’idée d’utiliser mes notes pour un site web puis pour un livre n’est venue qu’après, une fois l’expérience terminée, mais n’a jamais été l’objet même de mon inscription à un site de rencontres. Je ne suis pas journaliste, et je n’étais pas en mission « d’infiltration ».

J’ai commencé à écrire juste après avoir mis fin à l’expérience d’un an sur Meetic.

Le matériau de départ était constitué de toutes les notes prises à chaud avant et après chaque rencontre : notes textes, vocales, copies intégrales des chats et mails échangés avec les nanas. Cela représentait un sacré volume d’info, et j’ai commencé par « dérusher » les commentaires vocaux. Les évaluations et appréciations (étoiles, notes sur 5, etc.), je les utilisais déjà durant l’expérience pour mieux piloter mes recherches. J’ai mis quatre mois pour structurer le contenu et finaliser la rédaction des textes du blog.

J’ai voulu un site ultra-simple, sans aucun chichi graphique, sans image, très facile à parcourir et rapide à consulter. J’aimais beaucoup le concept d’un site web brut, purement textuel, sans aucun artifice pour distraire de la lecture. Totalement à contre-courant, en cette époque de surenchère visuelle sur le web. Cela avait un côté lo-tech, que je trouvais sexy. Une fois le site en ligne, j’ai fait encore quelques modifs et retouches, avant de le considérer publiable.

Lancement du blog en janvier 2005

Janvier 2005 : ça y’est, mon petit blog racontant mes aventures sur un site de rencontres est en ligne. Une bonne chose de faite, et la satisfaction de voir enfin se concrétiser un projet qui m’a accaparé pendant plusieurs mois.

Je pensais en avoir fini avec le blog. Son contenu était à priori figé, et hormis les petites interventions habituelles d’entretien pour vérifier ceci ou cela, répondre aux mails, et animer un peu le Forum, je n’imaginais pas avoir besoin d’y passer un temps considérable.

Erreur. J’ai été totalement « aspiré » pas son succès.

Je racontais une expérience terminée depuis déjà un bout de temps, mais j’y étais replongé au quotidien, à travers les questions, les interpellations, les félicitations, les réprobations que je recevais tous les jours par mail et sur le Livre d’Or. Lorsqu’en plus il y avait un article de presse ou un lien d’un gros site vers le mien, cela prenait des proportions dantesques : 150 mails par jour, une centaine de messages à valider sur le Livre d’Or, des tonnes de courrier à surveiller sur les Forums. J’y passais au moins quatre heures par jour, voir plus, c’était passionnant.

10 fev 2005: ça décolle sévère!

10 fev 2005: ça décolle sévère!

Comme je suis un garçon organisé (vous l’avez vu), j’avais utilisé un système de statistiques sophistiqué mais gratuit que je connais bien (e-stat), afin de suivre l’évolution de la fréquentation du site. D’une moyenne d’environ 300 visiteurs par jour en janvier, le blog passe brusquement à 3000, puis 16 000 visiteurs par jour en février, pour atteindre 20 000 début mars, suite à trois liens sur des sites à gros traffic (Voissa, NovaPlanet, Yahoo). Puis il se stabilise à environ 3000 visiteurs par jour.

 

510 000 visiteurs, 5 millions de pages vues

A chacun de ces pics de fréquentation, je suis inondé de mails, de messages dans le Livre d’Or, d’inscriptions dans les Forums. C’est le début d’un énorme « buzz » sur le Net. Le bouche à oreille fonctionne, les gens s’échangent l’adresse avec gourmandise et les visiteurs sont chaque jour plus nombreux. Entre janvier et mai 2005, un total de 510 000 personnes ont visité le site, et il a réalisé 5 millions de pages vues (indice d’audience du web).

 

(Visited 1 143 times, 1 visits today)

Author: Nick

Partager cet Article